60% SUR TOUT LE SITE WEB (!!!) + LIVRAISON GRATUITE SUR 60$ ET +

3 choses que vous ne connaissiez pas sur l'industrie de la mode!

Comme on en jasait dans notre article sur l'histoire des friperies, ces dernières ne datent pas d'hier! On magasinait déjà de seconde main au Moyen-Âge. L'industrialisation du textile fût par contre bien douloureuse pour le marché d'occasion. Pourquoi? Il était devenu maintenant beaucoup plus abordable qu'avant de magasiner des vêtements neufs.

 

C'est depuis quelques années que l'essor du marché d'occasion s'est vu renaître. La cause? On y magasine maintenant par conscience écologique. Avec l'éveil de la population sur l'impact de la pollution et des enjeux environnementaux, on a pu constater une nouvelle envie : celle de mettre les vêtements neufs de côté, ou du moins, en diminuer sa consommation. De cette réalisation en est apparu beaucoup de recherches, d'études, de documentaires qui ont permis de mettre en lumière l'industrie du textile et tous ses côtés néfastes. Depuis, il va sans dire que c'est l'une des industrie les plus polluantes au monde. Assez fou, non? Voici 3 faits sur la seconde main que vous ne connaissiez peut-être pas!

 

 

1. La mode exploite encore des millions de personnes dans le monde.

Dur à entendre, n'est-ce pas? La mode est considérée comme étant une des causes de l'esclavagisme moderne. En effet, l'indice mondiale de l'esclavage évalue que 40 millions de personnes œuvrant dans l'industrie de la mode travaillent actuellement comme des esclaves, dont la majorité sont des femmes.

 

 

2. Nous achetons 60% plus de vêtements qu'il y a 15 ans.

Vous vous demandez pourquoi? Ne cherchez pas trop loin. L'industrie du « fast fashion » a pris une place considérable dans les garde-robes. Non seulement les plus grandes bannières renouvellent leurs collections au semaine, voire au jour, mais la publicité et l'essor des réseaux sociaux entretiennent l'idée d'une mode éphémère. On tente de suivre les tendances qui vont très rapidement, alors, dès qu'on se procure un morceau, on sent déjà qu'il est sur le point de se démoder. Plusieurs marques misent sur la quantité, plutôt que sur la qualité. Résultat : les morceaux durent moins longtemps avant qu'on doive les renouveler. 

 

 

3. L'industrie de la mode a un impacte énorme sur la qualité de l'eau

En terme de quantité utilisée et de qualité gaspillée, la mode est extrêmement néfaste pour l'eau. Prenons par exemple la fabrication d'un seul t-shirt en coton. Essayez de deviner un instant combien cela utilise d'eau en termes de litres. 1 litre? 5 litres? 20 litres?!?! La réponse : 2500 litres. C'est l'équivalent de 6 jours d'utilisation d'eau d'un canadien moyen. Pour un. seul. t-shirt. Choquant, non?

 

 

Il y a de l'espoir...

Bien que tous ses faits soient assez démoralisateurs, il ne faut pas perdre espoir. On sent tout de même un éveil impressionnant chez la génération Z et les milléniaux, concernant la mode durable et écoresponsable. D'ailleurs, on estime que d'ici 2030, 18% des garde-robes seront composées d'items seconde main. C'est un pas vers l'avant et on espère que cela continue de germer! 

 

----

Les faits de cet article proviennent de...
https://lactualite.com/societe/la-mode-detruit-des-vies-et-la-planete/
https://www.globalslaveryindex.org/
https://youmatter.world/fr/impact-environnemental-mode-fast-fashion-textile-pollution-environnement/

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .